Katia Schaal

Historienne de la médaille et de la sculpture de la seconde moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle, Katia Schaal est doctorante à l’École du Louvre et à l’Université de Poitiers. Chargée de l’inventaire et du récolement des collections du musée Carnavalet (2012-2014), puis chargée d’études et de recherche à l’INHA (2015-2019) où elle a achevé le programme dédié aux Sociétés des Amis des Arts, de 1789 à l’après-guerre et apporté sa contribution au programme Les collections Rothschild dans les institutions publiques françaises sur la question des dons de médailles, elle mène actuellement des activités d’enseignement à l’École du Louvre et à l’Université catholique d’Angers et intervient ponctuellement à la demande de responsables de collection pour valoriser ou expertiser des fonds de médailles.

Thèse en cours : La médaille de sculpteur, essor d’un genre à l’époque de la « médaillomanie » (1880-1920)

Thèse de doctorat réalisée en co-endradement à l’Université de Poitiers et à l’École du Louvre sous la direction de Claire Barbillon, professeur d’histoire de l’art contemporain et d’Inès Villela-Petit, conservatrice du patrimoine, BnF, département des Monnaies, médailles et antiques.

            Résumé :

Entre les années 1880 et 1920, l’engouement officiel, populaire et artistique pour la médaille est si important qu’il suscite de nombreuses vocations de médailleurs. Parmi cette nouvelle génération, on dénombre une soixantaine de sculpteurs qui ont su exploiter la « médaillomanie » ambiante. Cette conjoncture particulièrement favorable à l’essor de la médaille est alimentée par l’augmentation des distinctions honorifiques promues par le modèle méritocratique de la Troisième République ; par la libéralisation du marché de l’édition suite à l’abandon du monopole étatique de frappe ; par la nécessité de forger de nouveaux modèles pour un public qui se démocratise ; par l’intérêt que porte la critique d’art sur l’exposition de médailles aux Salons ; ou encore la simplification des techniques de mise en œuvre par l’emploi de procédés mécaniques.

Tous ces facteurs conduisent les sculpteurs à reconsidérer la médaille comme un support annexe de production et à se l’approprier comme un nouveau lieu d’expérimentation. Certains, sans en avoir appris la technique, comme Henri Greber ou Victor Ségoffin, y succombent pour de rares tentatives, quand d’autres s’y investissent plus sérieusement comme Paul-Roger Bloche ou Etienne Exbrayat, le premier poussé par la commande publique et l’autre par plusieurs contrats passés avec des éditeurs privés. La nécessité de célébrer les grands hommes de l’époque, puis les événements tragiques de la Grande Guerre trouvent en Léon Deschamps, Jules-Prosper Legastelois ou Pierre Roche de parfaits traducteurs, tandis que Geneviève Granger ou de François-Rupert Carabin s’y destinent par le seul biais de leur curiosité. Enfin, Ferdinand Gilbault et Hippolyte Lefèbvre s’y abandonnent complètement, passant du monumental au registre minimal de la médaille, au même titre qu’Henri Nocq et Ovide Yencesse qui se revendiquent « sculpteurs-médailleurs ». Parmi tous ces exemples, le constat de l’originalité de leur approche se confirme en comparaison des réalisations de leurs confrères graveurs en médailles. Par leur formation académique, ces derniers demeurent encore très respectueux des conventions de leur art. En effet, entre sculpture et médaille, il subsiste de réelles différences d’échelle, de nature de relief, de technique comme l’obligation de maîtriser la taille directe sur acier et de mise en œuvre. La frappe, procédé clé pour la médaille, est l’axe fondamental de la constitution du corpus. À partir des collections du dépôt légal que conservent la Bibliothèque nationale de France et la Monnaie de Paris, l’intérêt se porte spécifiquement à la médaille de sculpteur, et non aux médaillons fondus, pour comprendre ce qui pousse les sculpteurs à basculer vers un domaine de l’art si différent du leur et dans quelle mesure les réalisations qui en résultent contribuent au renouveau de la médaille contemporaine.

Cette étude repose sur le catalogage d’une production artistique négligée car se plaçant à la marge du travail des sculpteurs. En suivant un modèle prosopographique, l’objectif est de définir une véritable « école de sculpteurs-médailleurs » investie à faire disparaître la frontière entre médaille et sculpture. Cette perméabilité disciplinaire modifie irrémédiablement le statut des artistes, l’esthétique de la production et même l’usage de la médaille. En ne se destinant plus uniquement à la commémoration ou à la récompense, son champ est désormais investi comme n’importe quel support d’art par les artistes, modifiant par la même occasion l’horizon d’attente du public et de la critique en matière de médailles et l’assimilant à tout autre objet de décoration et d’œuvre de délectation. L’analyse du débat qui agite le milieu, en opposant les partisans de la machine et les défenseurs de la main, permet encore de reconsidérer l’histoire des techniques et de l’art de la médaille pour comprendre les répercussions dans l’apprentissage du métier de médailleur, dans les pratiques de gravure et de modelage, ainsi que dans les réalisations des graveurs en médailles. Enfin, en dépassant un discours historiographique contemporain de l’essor médaillistique, cette étude souhaite enrichir l’histoire de la sculpture en montrant comment elle a pu devenir un enjeu du renouveau de la médaille.

 

Publications et contributions scientifiques 

          Publications d’articles

« L’histoire métallique du comte de Chambord (1820-1883) : profils, allégories et inscriptions en faveur de l’héritier puis du prétendant au trône », Les médailles de Louis XIV et leur livre, sous la dir. d’Yvan Loskoutoff, Le Havre : PURH, 2020 (ouvrage à paraître).

« Alphonse de Rothschild, acteur de la médaillomanie fin XIXe-début XXe siècle », actes du colloque De la sphère privée à la sphère publique. Les Collections Rothschild dans les institutions publiques françaises [en ligne], sous la dir. de Pauline Prévost-Marcilhacy et Laura de Fuccia, Paris : Publications de l’INHA, 2019 [http://books.openedition.org/inha/11412].

« “Il faut pour le bon renom de l’Art Français que la médaille et la plaquette de 1900 soient des modèles sortant des mains de nos maîtres les plus renommés”. Genèse et réalisation des œuvres de Jules-Clément Chaplain et d’Oscar Roty », XVe International numismatic congress, Taormina 2015. Proceedings, Rome –Messina : Arbor Sapientiae Editore, 2017, p. 1233-1237.

« 2017, une année auguste pour Rodin », Le Magasin du XIXe siècle, Paris : Editions Champs Vallon, n° 7 « La Machine à gloire », 2017, p. 212-216.

« Jay GALST, Peter VAN ALFEN, Ophthalmologia. Optica & visio in nummis, Hirschberg History of Ophthalmology Supplement Series 13, Wayenborgh / ANS, Piribebuy / New York, 2013 » (recension d’ouvrage), Revue Numismatique, Paris : Société française de numismatique, 2015, n° 172, p. 577-579.

          Organisation de colloques

Les Sociétés des amis des arts. Bilan et perspectives, journée d’étude en conclusion du programme de recherche Paris, INHA, 12 novembre 2018, sous la direction de France Nerlich et Katia Schaal.

Art du puissant, objet multiple : Médailles et jetons en Europe, de la Renaissance à la Première Guerre mondiale, colloque international, Paris, INHA, 30 mars au 1er avril 2017, sous la direction de Felicity Bodenstein, Thomas Cocano, Ludovic Jouvet, Katia Schaal, Sabrina Valin, en partenariat avec l’Université Paris-Nanterre, l’EPHE, l’Ecole du Louvre, la Monnaie de Paris.

          Participations à des colloques ou journées d’études

« L’histoire métallique du comte de Chambord (1820-1883) : profils, allégories et inscriptions en faveur de l’héritier puis du prétendant au trône », Les médailles de Louis XIV et leur livre, 3e colloque international, Paris, Monnaie de Paris, sous la dir. d’Yvan Loskoutoff, 13-15 juin 2019.

« Les commandes de la Société des amis de la médaille française aux sculpteurs-médailleurs (1899-1910) : quelques cas d’auto-citation démasqués », séminaire Atelier de l’INHA, Paris, INHA, sous la dir. de Juliette Trey, 5 avril 2019.

« Les Sociétés des Amis des Arts, organes de décentralisation et de démocratisation artistiques : présentation du programme de recherche mené par l’Institut national d’histoire de l’art », colloque Collectionneurs, marchands et Salons en région 1880-1900, 6 décembre 2018, Nantes, Musée d’Arts, sous la dir. de Cyrille Sciama et Sylvie Patry.

« Alphonse de Rothschild, acteur de la médaillomanie fin XIXe-début XXe siècle », colloque Dons et legs Rothschild dans les collections publiques françaises, 5 au 7 décembre 2018, Paris, INHA, sous la dir. d’Ariane James-Sarrazin, Pauline Prévost-Marcilhacy et Laura de Fuccia.

« Promouvoir les arts, soutenir les artistes et propager le goût : nouvelles sources et perspectives sur les Sociétés des amis des arts », journée d’étude Les Sociétés des amis des arts. Bilan et perspectives, 12 novembre 2018, Paris, INHA, sous la dir. de France Nerlich et Katia Schaal.

« Fêtes et rituels autour du monument public : la commande et la distribution de médailles d’inauguration », journée d’étude La sculpture monumentale 1880-1914, 7 novembre 2018, Paris, Musée du Petit Palais, sous la dir. de Cécile Champy.

« Quand la médaille consacre la statuaire : création et distribution métalliques à l’occasion de l’inauguration de monuments publics », journée d’étude Statuaire publique : objet d’histoire ou d’histoire de l’art ?, 25 octobre 2017, Poitiers, Espace Mendès France, Criham, Inventaire de la Nouvelle-Aquitaine et le Contrat plan Etat-Région, sous la dir. de Claire Barbillon.

« Vus de profil : genèse des portraits de présidents de la République française (de Thiers à Fallières) », colloque international Art du puissant, objet multiple : médailles et jetons en Europe, de la Renaissance à la Première Guerre mondiale, 30 mars au 1er avril 2017, Paris, INHA, sous la dir. de Felicity Bodenstein, Thomas Cocano, Ludovic Jouvet, Katia Schaal, Sabrina Valin.

« La médaille de sculpteurs (1880-1920) : bilan historiographique », demi-journée d’étude Forum des chercheurs, 24 février 2017, Paris, INHA.

« Le “bijou-médaille”, lieu de transferts de compétences et de modèles entre sculpture, médaille et ciselure », journée d’étude La sculpture, un écosystème ?, IVe journée annuelle des jeunes chercheurs en sculpture, 17 juin 2016, Paris, Musée Rodin, sous la dir. de Claire Barbillon, Dominique Jarrassé.

« Cataloguer la médaille XIXe comme un objet multiple : un début de réflexion », colloque Cataloguer l’objet multiple, 28-30 septembre 2015, Paris, INHA, sous la dir. de Claire Barbillon, Véronique Meyer.

« “Il faut pour le bon renom de l’Art Français que la médaille et la plaquette de 1900 soient des modèles sortant des mains de nos maîtres les plus renommés”. Genèse et réalisation des œuvres de Jules-Clément Chaplain et d’Oscar Roty », XVe Congrès international de Numismatique, 21-25 septembre 2015, Taormine, Sicile.

« La “médaillomanie” de la fin XIXe-début XXe, un contexte propice à la production de médailles de sculpteurs », journée d’étude IIIe journée annuelle des jeunes chercheurs en sculpture, 19 juin 2015, Paris, Musée Rodin, sous la dir. de Paul-Louis Rinuy.

« En quête du relief infime de la médaille : l’usage des esquisses tridimensionnelles d’Auguste Patey (1855-1930) », journées d’étude Brouillons, essais et esquisses d’artistes et d’historiens de l’art, 27-28 mai 2015, Paris, École du Louvre, Poitiers, Université de Poitiers, sous la dir. de Claire Barbillon et François-René Martin.

« Frapper l’histoire dans le bronze. Réponses de Jules-Clément Chaplain (1839-1909) aux commandes de l’Etat », conférence, 10 janvier 2014, Paris, Société de l’histoire de l’art français.

          Base de données

Pauline Prevost-Marcilhacy, Katia Schaal, Inventaire des médailles et des plaquettes parmi les dons Rothschild, Paris : INHA, 2019 [en ligne https://collections.rothschild.inha.fr/fr/dossiers-thematiques/les-medailles-parmi-les-dons-rothschild-1.html].

Les Sociétés des amis des arts de 1789 à l’après-guerre, base de données de l’INHA, 2015-2019, mise en ligne au printemps 2019 [https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00156]

          Blogging scientifique

« Trombine de médailleur : Hubert Ponscarme », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 20 mai 2020 [https://medaille.hypotheses.org/770]

« La médaille et les épidémies. 2e volet : Récompenser le citoyen. La médaille d’honneur des épidémies (1885-1962) », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 1er mai 2020 [https://medaille.hypotheses.org/714]

« La médaille et les épidémies. 1er volet : Commémorer l’épidémie de choléra de 1832 », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 23 mars 2020 [https://medaille.hypotheses.org/697]

« Les médailles du paquebot Ile-de-France », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 6 mars 2020 [https://medaille.hypotheses.org/662]

« Profusion de porte-monnaie à la Monnaie », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 3 novembre 2019 [https://medaille.hypotheses.org/543]

« La sociabilité des artistes graveurs : deux organes qu’il reste à étudier », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 11 septembre 2019 [https://medaille.hypotheses.org/506]

« Des médailles aux écoinçons d’une remise de médaille », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 20 août 2019 [https://medaille.hypotheses.org/489]

« La conquête lunaire et la médaille », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 14 juillet 2019 [https://medaille.hypotheses.org/479]

« Cadre de douze médaillons en bronze par Jean-Désiré Ringel d’Illzach au musée des beaux-arts de Tourcoing », Portail Les collections Rothschild dans les institutions publiques françaises, notice en ligne publiée le 3 juin 2019 [https://collections.rothschild.inha.fr/fr/uvres/selection-d-oeuvres/toutes-les-oeuvres/mes-enfants-par-jules-clement-chaplain/cadre-de-douze-medaillons-en-bronze-par-jean-desire-ringel-d-illzach.html].

« La médaille française sous Henri II », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 2 juin 2019 [https://medaille.hypotheses.org/456].

« Méthodologie de datation pour un objet multiple tel que la médaille », Carnet Hypothèses Les jeunes chercheurs·ses de l’INHA, notice en ligne publiée le 9 avril 2019 [https://inhadoc.hypotheses.org/41]

« Tentative de restitution d’un cadre de médailles disparu de Victor Peter au musée d’Avesnes-sur-Helpe », Portail Les collections Rothschild dans les institutions publiques françaises, notice en ligne publiée le 13 mars 2019 [https://collections.rothschild.inha.fr/fr/uvres/selection-d-oeuvres/toutes-les-oeuvres/un-cadre-de-plaquettes-par-victor-peter.html].

« Les comptes rendus de Salons au secours d’un cadre de médailles de Frédéric de Vernon disparu au musée Saint-Vaast d’Arras », Portail Les collections Rothschild dans les institutions publiques françaises, notice en ligne publiée le 11 mars 2019 [https://collections.rothschild.inha.fr/fr/uvres/selection-d-oeuvres/toutes-les-oeuvres/cadre-de-vingt-six-medailles-et-plaquettes-par-frederic-de-vernon.html].

« Que l’année nouvelle soit pour vous source jaillissante de joies ! », Carnet Hypothèses Au revers de la médaille, billet publié en ligne le 8 janvier 2019 [https://medaille.hypotheses.org/308].

« Princesse Marie Gortchakov-Sturdza (1849-1905), par Jules-Clément Chaplain, médaille du musée Petiet de Limoux », Les collections Rothschild dans les institutions publiques françaises, notice en ligne publiée le 15 juin 2018 [https://collections.rothschild.inha.fr/fr/uvres/selection-d-oeuvres/toutes-les-oeuvres/princesse-marie-gortchakov-sturdza-1849-1905-par-jules-clement-chaplain.html].

« Portrait de Puvis de Chavannes, d’après Rodin, par Victor Peter, médaille du musée Bonnat-Helleu de Bayonne », Les collections Rothschild dans les institutions publiques françaises, notice en ligne publiée le 20 juillet 2017 [https://collections.rothschild.inha.fr/fr/uvres/selection-d-oeuvres/toutes-les-oeuvres/portrait-de-pierre-puvis-de-chavannes-d-apres-rodin-par-victor-peter.html].

« Mes Enfants, par Jules-Clément Chaplain, médaille du musée de Grenoble », Les collections Rothschild dans les institutions publiques françaises, notice en ligne publiée le 10 mars 2017, [https://collections.rothschild.inha.fr/fr/uvres/selection-d-oeuvres/toutes-les-oeuvres/mes-enfants-par-jules-clement-chaplain.html]

« Bouchardon, dessinateur de médailles », Au revers de la médaille, carnet de recherche sur l’actualité et la recherche sur les médailles et les jetons du XVe siècle à nos jours, en ligne hébergé sur la plateforme Hypothèses, publié le 28/10/2016 [https://medaille.hypotheses.org/89]